2 Le temps des repas et des soins

Le temps des repas et des soins

Les professionnelles mettent en place une relation individuelle à l’enfant en prenant le temps de s’occuper de chaque enfant pour ses soins de la vie quotidienne, en respectant son rythme, son intimité et une certaine continuité dans la prise en charge de votre enfant durant la journée.

Les moments de soins et de repas sont des moments particuliers où l’enfant échange avec la professionnelle, est porté, contenu. Cela le « nourrit » psychiquement, nourrit également son sentiment de sécurité et sentiment d’exister. Ces temps de relations favorisent ensuite son activité autonome car l’enfant se sent comme « chargé » de l’attention particulière qui lui a été donné durant les temps de repas ou de soins et peut ainsi développer le plaisir de jouer et d’expérimenter par lui-même.

Les repas

Un rituel de regroupement après les accueils sera proposé aux enfants autour d’une petite collation légère (eau, petit morceaux de pain, fruit frais…). Un moment idéal pour se dire bonjour et démarrer la journée tous ensemble autour d’une petite chanson.

Pour les plus petits par exemple, le repas est donné sur les genoux de l’adulte, moment d’attention exclusive et de partage auquel nous accordons de l’importance. Les repas des bébés sont donnés en fonction de leur rythme propre, tout au long de la journée.

Lorsque l’enfant s’assoit seul et se déplace, nous lui proposons le repas dans une chaise avec tablette. Nous l’accompagnons à apprendre à manger tout seul, en utilisant par exemple la « double cuillère », une cuillère pour l’enfant et une pour l’adulte et lui permettons la prise d’initiatives.

Puis, quand il est prêt, nous lui proposons le repas à table, en groupe. L’enfant évolue ainsi à son rythme et bien souvent il nous signifie lui-même ses besoins et ses envies. Les chaises choisies son adaptées à la taille de l’enfant, dont les pieds doivent toucher le sol pour une bonne position du corps et pour lui permettre de s’asseoir tout seul.

En général, le repas des plus grands est proposé vers 11h30 et les goûters vers 15h30. Les enfants qui mangent à table mais ont encore besoin d’aide pour manger, sont accompagnés par une professionnelle présente exclusivement pour eux.

Les plus grands ont la possibilité de participer activement au temps du repas : mettre la nappe, chanter la chanson qui annonce le repas, distribuer les couverts et les serviettes, débarrasser la table, essuyer la table… Nous leur permettons de se servir la nourriture ou l’eau, tout en les accompagnant dans cette motricité délicate.

En fonction des habitudes de l’enfant à la maison, il est possible de prévoir des repas mixés ou en morceaux. Progressivement et en partenariat avec les parents, les enfants passent du repas mixés aux morceaux, suivant leurs désirs et curiosités (parfois, ils mangent un peu des deux types de plats, nous pouvons aussi mixer les morceaux si besoin pour certains aliments ou menus). Les enfants qui restent jusqu’à la fermeture de la crèche, au-delà de 19h, peuvent dîner sur place. Dans ce cas, le repas sera prévu par la famille.

Diversification alimentaire :

Les parents sont les initiateurs pour démarrer la diversification alimentaire. Au début de cette découverte, les parents fournissent le petit pot de l’enfant pour le repas à la crèche (quantité et légumes/fruits adaptés au bébé).

Le repas doit être transporté dans un sac isotherme, avec un pain de glace et le contenant étiqueté au nom de l’enfant avec la date de fabrication de la nourriture. Il doit être consommé dans les 48h.

Dès que l’enfant a introduit suffisamment d’aliments, nous prévoyons ensemble de lui fournir les repas de la crèche.

Nous respectons également le choix des parents de pratiquer la Diversification Alimentaire Menée par l’Enfant, qui consiste à proposer à l’enfant non pas des purées ou des soupes mais des aliments solides entiers sous forme de bâtonnets, en gros morceaux, cuits ou crus dès le début de sa diversification (projet à élaborer ensemble, dans la limite de nos possibilités en fonction de la composition de nos menus).

Nos repas sont fournis par le prestataire L’atelier du Verger d’Avignon avec des menus fait maison et bien souvent avec des aliments issus de l’Agriculture Biologique. Les menus sont affichés chaque semaine dans le hall d’entrée de la crèche.

Permettre aux mamans de poursuivre l’allaitement maternel

Nous souhaitons éviter que la fréquentation de la crèche entraîne l’arrêt de l’allaitement maternel pour les mamans et leur enfant et donc d’éviter aux familles un sevrage non souhaité.

Pour leur permettre de poursuivre l’allaitement, deux possibilités d’offrent aux mamans :

  • Venir allaiter son enfant au sein de la crèche lorsque son planning professionnel le lui permet. Ce projet particulier se met en place en accord avec l’équipe, dans l’objectif de préserver au mieux l’intérêt de l’enfant et le respect de son rythme quotidien.
  • Tirer son lait et le confier à l’équipe afin que les professionnelles puissent le donner à l’enfant au biberon.

Un livret concernant les réglementations en vigueur à propos du recueil, la conservation et le transport du lait maternel est donné aux mamans par la structure.

Les soins

Temps de relation privilégié, tout comme le repas, le temps de change et de soins est un temps de relation au corps de l’enfant, qui demande douceur et respect. Nous prenons soin de prévenir l’enfant de ce que nous allons faire, verbalisons nos gestes et l’invitons très tôt à participer, en fonction de ses capacités et intérêts, à l’habillage, déshabillage et au change de la couche.

Lorsque l’enfant a acquis la marche et une aisance dans sa motricité et que nous le sentons prêt, nous lui proposons le change debout. L’enfant peut ainsi participer activement à ce moment de change, en se servant une couche propre, en se nettoyant avec un gant ou un coton, en s’essuyant avec une serviette, il peut jeter sa couche à la poubelle, mettre son gant au linge sale…

Un nouveau rapport à son propre corps, une autonomie qu’il apprécie souvent ! qui permet progressivement et à son rythme, d’accéder à la compréhension du fonctionnement de son corps (urine, selles…), de développer la maturation du contrôle de ses sphincters et d’expérimenter le pot ou les toilettes. Expérimentation qui se fait généralement à la maison, avec les parents en premier lieu. Nous nous situons dans une attitude de collaboration avec les parents, pour harmoniser au mieux nos pratiques autour de l’enfant et soutenir chacun dans cette étape.

Les soins corporels de l’enfant à la crèche se limitent à l’application de crèmes (pâte à l’eau ou Mytosil fournit par la crèche ou crème de votre choix) visant à prévenir ou traiter les érythèmes fessiers ou les rougeurs du siège ainsi que des nettoyages de nez avec du sérum physiologiques.

La micro-crèche fournit les couches aux familles (marque choisie par la crèche, qui peut varier). Si les parents souhaitent une marque en particulier ou en cas d’allergie avérée, ils apportent les changes nécessaires. Les parents fournissent les rechanges vestimentaires (body, t shirt, pantalon) en cas de besoin durant la journée à la crèche. Les vêtements salis de l’enfant seront lavés à la micro-crèche.

Le temps du sommeil

Les rythmes individuels sont respectés : si un enfant présente des signes de fatigue, un temps de sieste lui est proposé, même si l’heure du repas approche. L’enfant n’est jamais réveillé volontairement par un adulte afin de respecter son besoin de sommeil.

Les professionnelles s’attachent à créer un climat d’endormissement favorable et sécurisant (temps calmes, rituels, bercements, paroles rassurantes…). Nous accompagnons chaque enfant à l’endormissement, en fonction de ses habitudes et besoins, en tentant progressivement et lorsqu’il semble sécurisé, de l’amener à un endormissement autonome, en coopération avec les parents.

Chaque enfant bénéficie d’un lit personnel et personnalisé. Les gigoteuses et couvertures sont fournis par la crèche, à moins que les parents souhaitent apporter leur propre matériel.

Nous favorisons dès que possible le sommeil dans un lit au sol (adapté au tout petit) pour des questions de sécurité (risque d’escalade du lit à barreau à partir d’un certain âge) mais également pour favoriser l’autonomie du repos. En effet, la chambre reste un espace ouvert, auquel l’enfant peut avoir accès pour aller se reposer dans son lit, regarder un livre ou faire une activité calme. Il peut sortir du lit par lui-même et se présenter devant le hublot de la porte de la chambre. C’est aussi l’enfant qui nous guide en nous montrant qu’il est prêt et ressent l’envie de se coucher dans un lit au sol (imitation avec les autres enfants bien souvent), nous souhaitons suivre cette évolution, en échangeant à ce sujet avec les parents.

Nous avons également à disposition un hamac pour enfant, idéal pour être bercé, se détendre et se sentir contenu. Certains enfants l’utilisent dans des moments où ils éprouvent le besoin d’être rassuré et de dormir dans la salle de vie, près de nous.